2017 POUR LA JUSTICE

Délinquance, prisons, terrorisme, place des victimes... Qui pour nous protéger ?
Les candidats répondent à l'Institut pour la Justice.

Candidat

Jean-Luc Mélenchon

Note globale

2/20

Changement(s) d'avis

0
0/4
Pour les victimes
0/4
Exécution des peines et fermeté de précaution
0/4
Lutte contre l'insécurité au quotidien
1/4
Justice indépendante, transparente et apolitique
1/4
La menace terroriste prise au sérieux

Malgré de multiples relances par téléphone, par courrier recommandé daté du 7 février, et par mail le 9 mars, le candidat n’a pas encore répondu  à l’Institut pour la Justice.

Dans un souci d’information et dans l’attente d’une réponse éventuelle, l’Institut pour la Justice a confronté son questionnaire au programme mis à disposition sur le site internet du candidat ainsi qu’à ses déclarations publiques.

Pour les victimes
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Faut-il offrir la possibilité à une victime d'interjeter appel dans le cas d'un acquittement ou d'une relaxe de son agresseur à l'encontre duquel le procureur avait requis une condamnation, sans pour autant interjeter appel ?
Non
Commentaire du candidat : En réponse au Pacte 2012 pour la Justice soumis par l’Institut pour la Justice aux candidats à l’élection présidentielle de 2012, le candidat considérait le droit d'appel comme la réintroduction de la vengeance que tout le processus de civilisation a cherché a endiguer.
Êtes-vous favorable à ce que la victime soit davantage impliquée dans le processus d'aménagement de la peine ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Ne trouvez-vous pas révoltant qu'une victime s'étant vue allouer une indemnité réparatrice de son préjudice par le tribunal ayant jugé son affaire puisse en voir par la suite le montant réduit devant la commission d'indemnisation des victimes d'infractions ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Faut-il permettre à une victime d'atteinte grave à la personne de bénéficier de l'assistance d'un avocat lors de son dépôt de plainte et de ses auditions ultérieures devant les policiers ?
Non
Commentaire du candidat : En réponse au Pacte 2012 pour la Justice soumis par l’Institut pour la Justice aux candidats à l’élection présidentielle de 2012, le candidat avait expliqué que les victimes ont les mêmes droits que les personnes poursuivies notamment par le régime de l'aide jurdictionnaire
Exécution des peines et fermeté de précaution
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Faut-il supprimer la possibilité d'aménager intégralement la peine de prison inférieure ou égale à 2 ans d'un condamné sans mandat de dépôt ?
Non
Commentaire du candidat : En réponse au Pacte 2012 pour la Justice soumis par l'Institut pour la Justice aux candidats à l'élection présidentielle de 2012, le candidat avait exprimé la nécessité de trouver des aménagements pour ces peines.
Êtes-vous prêt à prendre les mesures juridiques nécessaires auprès de la CEDH pour instaurer une vraie peine de perpétuité réservée aux plus grands criminels ?
Non
Commentaire du candidat : En réponse au Pacte 2012 pour la Justice soumis par l’Institut pour la Justice aux candidats à l’élection présidentielle de 2012, le candidat avait exprimé son opposition aux sanctions à vie.
Faut-il étendre à tous les délinquants la suppression des crédits de réduction de peine automatiques et n'autoriser ces derniers à solliciter une libération conditionnelle qu'après avoir effectué les 3/4 de leur peine ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Souhaitez-vous l'application d'une justice plus rapide et plus ferme à l'égard des mineurs ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat souhaite le renforcement des politiques de prévention en évitant les phénomènes de mises en danger qu’ils soient sociaux, économiques, scolaires ou urbains. Elles ont pour premier objectif de bloquer à la racine les parcours délinquants. La pré-vention suppose de renforcer les formations des professionnels, leur nombre et leur déploiement sur l’ensemble du territoire, à commencer par la multiplication des cellules de veille mineurs entre les différents acteurs. Elle se base sur une démarche bienveillante et par l’accueil généraliste et spécialisé des adolescents en lien avec leur âge et leur maturité en portant une attention particulière aux ressorts liés à l’entrée en trafic.
Lutte contre l'insécurité au quotidien
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Êtes-vous favorable à l'extension de la présomption de la légitime défense au bénéfice des personnes braquées à leur domicile en pleine journée ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Êtes-vous favorable à la construction d'au moins 24 000 places de prison ?
Non
Commentaire du candidat : En réponse au Pacte 2012 pour la Justice soumis par l’Institut pour la Justice aux candidats à l’élection présidentielle de 2012, le candidat avait manifesté son opposition à la construction de nouvelles places de prison.
Doit-on agir pour généraliser le travail en prison ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Faut-il substituer aux salles de shoot des centres favorisant le sevrage des toxicomanes ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Justice indépendante, transparente et apolitique
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Vous engagez-vous à mettre fin au syndicalisme politique dans la magistrature ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Pensez-vous que les magistrats devraient davantage pouvoir répondre de leurs fautes ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Soutenez-vous l'idée qu'en cas de faits nouveaux permettant d'établir la culpabilité certaine d'un individu, puisse être révisé un procès ayant donné lieu à l'acquittement de ce dernier ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a pas ajouté de commentaire à sa réponse.
Acceptez-vous d'étendre la publicité des audiences de jugement à celles d'application des peines afin de ne plus donner, aux victimes et à la population, le sentiment que ces décisions sont prises à l'écart ?
Oui
Commentaire du candidat : En réponse au Pacte 2012 pour la Justice soumis par l’Institut pour la Justice aux candidats à l’élection présidentielle de 2012, le candidat avait défendu la publicité des audiences du juge d’application des peines
La menace terroriste prise au sérieux
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Faut-il étendre la possibilité pour les juges de recourir à la rétention de sûreté des personnes condamnées pour infractions terroristes ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat souhaite abolir la rétention de sûreté qui consiste à placer un criminel dans un centre de sûreté après sa peine de prison sur la base d’un supposé « risque » de dangerosité.
Êtes-vous favorable au contrôle du financement des lieux de culte musulman et de la formation des imams ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Vous engagez-vous à déchoir de la nationalité française les personnes condamnées pour infractions graves liées au terrorisme et à prendre toute mesure juridique nécessaire pour en favoriser l'expulsion ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a, semble-t-il, pas pris position sur cette question.
Vous engagez-vous à renforcer les moyens en matière de lutte contre les trafics de stupéfiants et d'armes, fléaux qu'instrumentalise le terrorisme ?
Oui
Commentaire du candidat : Nous instaurerons le monopole de la vente par l’État (par exemple en pharmacie), le contrôle de la qualité du produit, la fixation d’un prix unique de vente, l’interdiction de la vente aux mineur·e·s (sauf prescription médicale). En contrepartie, nous amplifierons les campagnes d’information et de prévention contre les effets nocifs du produit et lutterons de manière accrue contre les réseaux trafiquants.