2017 POUR LA JUSTICE

Délinquance, prisons, terrorisme, place des victimes... Qui pour nous protéger ?
Les candidats répondent à l'Institut pour la Justice.

Candidat

Benoît Hamon

Note globale

6/20

Changement(s) d'avis

0
1/4
Pour les victimes
1/4
Exécution des peines et fermeté de précaution
1/4
Lutte contre l'insécurité au quotidien
2/4
Justice indépendante, transparente et apolitique
1/4
La menace terroriste prise au sérieux

Retrouvez ci-dessous notre entretien avec Dominique Raimbourg, porte-parole de Benoît Hamon.

Ci-dessous, les réponses de Dominique Raimbourg pour Benoît Hamon à notre questionnaire.

Pour les victimes
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Faut-il offrir la possibilité à une victime d'interjeter appel dans le cas d'un acquittement ou d'une relaxe de son agresseur à l'encontre duquel le procureur avait requis une condamnation, sans pour autant interjeter appel ?
Non
Commentaire du candidat : Il faut un mécanisme par lequel le procureur explique son refus. L'appel de la victime l'expose à une aventure souvent perdue d'avance.
Êtes-vous favorable à ce que la victime soit davantage impliquée dans le processus d'aménagement de la peine ?
Non
Commentaire du candidat : Elle l'est aujourd'hui.
Ne trouvez-vous pas révoltant qu'une victime s'étant vue allouer une indemnité réparatrice de son préjudice par le tribunal ayant jugé son affaire puisse en voir par la suite le montant réduit devant la commission d'indemnisation des victimes d'infractions ?
Non
Commentaire du candidat : Révoltant non, mais difficile à comprendre pour la victime qu'il s'agit de payeurs différents : le Fonds de garantie et le condamné.
Faut-il permettre à une victime d'atteinte grave à la personne de bénéficier de l'assistance d'un avocat lors de son dépôt de plainte et de ses auditions ultérieures devant les policiers ?
Oui
Commentaire du candidat : Le candidat n'a pas ajouté de commentaire à sa réponse.
Exécution des peines et fermeté de précaution
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Faut-il supprimer la possibilité d'aménager intégralement la peine de prison inférieure ou égale à 2 ans d'un condamné sans mandat de dépôt ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a pas ajouté de commentaire à sa réponse.
Êtes-vous prêt à prendre les mesures juridiques nécessaires auprès de la CEDH pour instaurer une vraie peine de perpétuité réservée aux plus grands criminels ?
Non
Commentaire du candidat : Elle existe aujourd'hui.
Faut-il étendre à tous les délinquants la suppression des crédits de réduction de peine automatiques et n'autoriser ces derniers à solliciter une libération conditionnelle qu'après avoir effectué les 3/4 de leur peine ?
Non
Commentaire du candidat : Surtout pas. La libération avant la fin de peine est le moyen de mettre fin aux sorties de sèches.
Souhaitez-vous l'application d'une justice plus rapide et plus ferme à l'égard des mineurs ?
Oui
Commentaire du candidat : Il faut une justice des mineurs plus rapide.
Lutte contre l'insécurité au quotidien
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Êtes-vous favorable à l'extension de la présomption de la légitime défense au bénéfice des personnes braquées à leur domicile en pleine journée ?
Non
Commentaire du candidat : La légitime défense fonctionne.
Êtes-vous favorable à la construction d'au moins 24 000 places de prison ?
Non
Commentaire du candidat : C'est infaisable. Le coût d'une place étant de 150.000€, cela représente un coût total de 3,6 milliards d'euros. C'est plus que le budget annuel de l'administration pénitentiaire. De plus, cela est inutile sans politique pénale.
Doit-on agir pour généraliser le travail en prison ?
Oui
Commentaire du candidat : Le candidat n'a pas ajouté de commentaire à sa réponse.
Faut-il substituer aux salles de shoot des centres favorisant le sevrage des toxicomanes ?
Non
Commentaire du candidat : Il faut les deux.
Justice indépendante, transparente et apolitique
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Vous engagez-vous à mettre fin au syndicalisme politique dans la magistrature ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a pas ajouté de commentaire à sa réponse.
Pensez-vous que les magistrats devraient davantage pouvoir répondre de leurs fautes ?
Non
Commentaire du candidat : Mais la Justice doit rendre compte localement de son fonctionnement, de sa production, des délais de jugement, etc.
Soutenez-vous l'idée qu'en cas de faits nouveaux permettant d'établir la culpabilité certaine d'un individu, puisse être révisé un procès ayant donné lieu à l'acquittement de ce dernier ?
Oui
Commentaire du candidat : Le candidat n'a pas ajouté de commentaire à sa réponse.
Acceptez-vous d'étendre la publicité des audiences de jugement à celles d'application des peines afin de ne plus donner, aux victimes et à la population, le sentiment que ces décisions sont prises à l'écart ?
Oui
Commentaire du candidat : Parce que l'exécution de la peine dans et hors la prison est acceptée et comprise socialement.
La menace terroriste prise au sérieux
afficher les commentaires du candidat pour ce thème
Faut-il étendre la possibilité pour les juges de recourir à la rétention de sûreté des personnes condamnées pour infractions terroristes ?
Non
Commentaire du candidat : Le candidat n'a pas ajouté de commentaire à sa réponse.
Êtes-vous favorable au contrôle du financement des lieux de culte musulman et de la formation des imams ?
Non
Commentaire du candidat : Le terme de "contrôle" est trop fort. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a relancé une Fondation qui répond à ces préoccupations. Idem pour les formations universitaires.
Vous engagez-vous à déchoir de la nationalité française les personnes condamnées pour infractions graves liées au terrorisme et à prendre toute mesure juridique nécessaire pour en favoriser l'expulsion ?
Non
Commentaire du candidat : La déchéance existe actuellement. Il ne faut pas rouvrir un débat sur cette question trop clivante eu égard au faible nombre de cas de déchéance possible et au refus d'autres pays d'accueillir les expulsés. C'est sans intérêt pratique.
Vous engagez-vous à renforcer les moyens en matière de lutte contre les trafics de stupéfiants et d'armes, fléaux qu'instrumentalise le terrorisme ?
Oui
Commentaire du candidat : Mais également en légalisant la vente et l'usage du cannabis.